Le Dien Chan

Afin de rester dans la même ligne que la Fédération de Dien Chan, ci-dessous les principes et l’historique issus de site de la Fédération :

« Le Dien Chan est une technique multiréflexologique, également nommée réflexologie faciale ou Dien Cham, mise en place par le Professeur Bùi Quôc Châu, au Viet Nam, dans le milieu des années 70.
Le Dien Chan peut se définir par l’association :
– de schémas de réflexion reflétant le corps sur le visage ou sur une autre partie du corps,
– des points dits BQC (différents des points d’acupuncture) utilisés seuls ou combinés entre eux,
– des outils BQC (mis en place par le Professeur Bùi Quôc Châu) permettant d’agir sur les zones et points réflexes de manières différentes.
Comme toute technique de réflexothérapie, le Dien Chan agit par stimulation de zones et/ou de points réflexes avec les doigts ou avec des outils spécifiques.
Le Dien Chan peut être utilisé comme technique de soin à part entière (comme c’est le cas au Viet Nam) ou en technique complémentaire.
Le professeur Bùi Quôc Châu, a présenté sa découverte dans différents pays. Le Dien Chan été reconnu par l’Académie de Médecine Traditionnelle Chinoise de Pékin, comme une des thérapies orientales inventées hors de Chine et dont les résultats sont les plus rapides de toutes les thérapies connues à ce jour. Il a également reçu la Star of Asia.
Au Vietnam, près de quatre millions de personnes ont été soignées uniquement par cette méthode dans de nombreux centres de soin humanitaire. En Allemagne environ un millier de praticiens, kinésithérapeutes et ostéopathes se servent de sa méthode dans leur cabinet. Le Professeur Châu est le premier hôte du Centre «Albert-Schweitzer-Haus» couronné officiellement par un «Diplôme de Reconnaissance» pour ses bienfaits envers la population mondiale. En 30 ans le Dien Chan est pratiqué dans 35 pays du monde par plus de quinze mille spécialistes. Certains pays comme Le Mexique et Cuba l’ont officiellement adopté dans leurs réseaux de santé familiale depuis plus de quinze ans.
C’est une méthode en constante évolution qui se nourrit, chaque jour, de tous les travaux qui sont faits en clinique au Vietnam et dans d’autres pays du monde.
Soucieux de la bonne utilisation du Dien Chan, le Professeur Bùi Quôc Châu veille à son développement et à son enseignement. Il a lui-même enseigné à ses Formateurs Agréés et a travaillé, avec eux, dans la mise en place d’un programme en respect avec son apprentissage et adapté aux européens.
Il n’existe qu’une seule technique de Dien Chan.
Le Professeur Bùi Quôc Châu l’a initialement appelée Dien Cham (cham = aiguilles) car il utilisait des aiguilles (le professeur était acupuncteur). Afin de permettre à tout le monde de pratiquer sa méthode, il a, au début des années 80, retiré les aiguilles au profit de différents outils qu’il a lui-même développé et qui permettent d’obtenir les mêmes effets sans piquer. Le Dien Cham a alors été rebaptisé Dien Chan.
La représentation du Dien Chan étant souvent faite sur le visage, cette technique a également été reprise sous le nom réflexologie faciale.
Mais, ne vous trompez pas, vérifiez que votre formateur est agréé BQC ou que votre praticien est certifié BQC. » 
si vous avez besoin d’informations sur la sécurité sociale, ce lien d’information est également à votre disposition