cancer de la peau (mélanome)

Le terme cancer fait référence à un groupe de maladies caractérisées par une prolifération cellulaire incontrôlée, avec envahissement tissulaire. Le Cancer de la peau des essais cliniques englobant une série différenciés les uns des autres par le type de cellules qui les constituent. Il Décrit principalement trois types: le carcinome baso-cellulaire est un type de cancer de la peau qui résulte de la plupart des cellules basales de l’épiderme;

Le carcinome à cellules squameuses est constitué de cellules qui forment normalement la partie de la couche épineuse (une couche) de l’épiderme; et enfin, le mélanome, cancer de la peau qui est dérivé à partir des cellules productrices de pigment de la peau (mélanocytes). Ces caractéristiques font de chacun que ces types de cancer de la peau peuvent apparaître à certains endroits: le carcinome basocellulaire se produit principalement dans la peau, et en particulier dans les zones anatomiques avec les follicules pileux (où il y a les cheveux ou les poils); le carcinome à cellules squameuses, à un endroit de la peau ou la muqueuse; et enfin, le mélanome peut se produire dans une zone où il y a des mélanocytes (peau, muqueuses, le système nerveux central, yeux, …).

Quelles sont ses causes du mélanome ?

Fondamentalement, il y a deux causes qui peuvent déterminer l’apparition du cancer de la peau. Il a d’abord été établi que le rayonnement solaire est le facteur le plus important. Ce rôle important comme en témoigne l’apparition de ce type de tumeurs chez les personnes ayant une exposition importante au soleil tout au long de leur vie, et aussi l’apparition de ces tumeurs dans les zones anatomiques exposées au soleil. D’autre part, dans de nombreux cas, l’apparition de cancers de la peau est déterminée par un facteur génétique, ayant des antécédents familiaux de tumeurs de la peau.

Quels sont vos symptômes du mélanome ?

Chaque type de cancer de la peau a ses propres manifestations, mais ils ont tous en commun l’apparition de lésions de la peau qui se développent progressivement. En particulier, le carcinome basocellulaire se produit habituellement dans une zone de la peau chroniquement exposées au soleil, comme une lésion ulcérée, perle, ou tout simplement comme un changement de couleur de la peau, sans antécédents de lésion précancéreuse. En revanche, le carcinome spinocellulaire se produit habituellement, dans la plupart des cas, comme une lésion de la peau croustillante sur un rouge ( des kératoses actiniques ) qui, au fil du temps, la croissance et parfois les saignements, peuvent montrer une transformation maligne.

Dans d’autres cas, comme dans les muqueuses et en particulier dans la muqueuse labiale, précancéreuses apparaissent des plaques blanches (leucoplasie) à la suite de l’exposition au soleil intensive dans ce domaine ou de fumer durant de nombreuses années.

Enfin, le mélanome se produit dans la plupart des cas comme une lésion pré-pigmentée ( naevus ), dans certains cas, congénital et dans d’autres acquis, et à partir d’un instant, commence à croître de façon incontrôlée. Dans de nombreux cas, il y a une histoire d’exposition au soleil avant symptôme ou traumatisme de naevus. Habituellement, il y a quelques signes de guidage qui peut nous avertir de malignité potentielle d’un naevus:

asymétrie dans la façon . des bords dentelés . changement de couleur à l’intérieur . diamètre supérieur à 6 mm . apparus ces derniers mois .

Cependant, en cas de doute on devrait consulter un spécialiste.

Qui peut déclencher le mélanome ?

Chaque type de cancer de la peau a une gamme d’âge. La plupart se produisent chez les personnes de plus de 30 ans, et surtout avec ceux à exposition au soleil importante, brûlures fréquentes avec une peau claire qui est pigmentée fortement. Lorsque les facteurs qui sont certaines habitudes comme le tabac sont ajoutés, certaines tumeurs telles que le cancer de l’augmentation des lèvres ou de la langue est fréquent. Enfin, les patients qui ont des membres de la famille avec ce type de tumeur peuvent également avoir un risque accru d’allergies.

Comment est-il diagnostiqué ?

Les taches sur la peau ainsi que les changements actuels dans la taille, la forme ou la couleur doivent être examinés par un médecin immédiatement. Aussi toute plaie, forfaitaire, marque, tache inhabituelle ainsi que tout changement dans l’apparence d’une zone de peau.

Dans la plupart des cas, le diagnostic est fait par l’histoire clinique et l’examen physique approprié. Parfois, la réalisation d’une biopsie est nécessaire avant la confirmation de diagnostic.

Dans le cas du mélanome, la suppression de la lésion peut avoir besoin d’une ablation des ganglions lymphatiques locaux ( ganglion sentinelle de biopsie ) pour déterminer si le cancer a atteint les ganglions lymphatiques avoisinants.

Par conséquent, un dermatologue spécialiste doit traiter ces tumeurs afin de se familiariser avec eux et de savoir quels sont les traitements les plus appropriées à chaque cas.

Quel est le traitement du mélanome ?

En règle générale, le traitement de ces affections malignes est le simple fait de retirer chacune des lésions. Dans certains cas, comme dans les grandes tumeurs, à grande évolution, ou ceux dans lesquels il y a eu plusieurs récidives locales par une élimination incomplète, appelé « nécessaire la chirurgie de Mohs .  » Ce type d’intervention chirurgicale est basé sur une élimination de la tumeur, ce qui prouve que la lésion a été supprimée par l’étude histologique avant de fermer le défaut de la peau. La thérapie photodynamique avec crème aminolévulinate de méthyle est un traitement non chirurgical alternatif pour des lésions cutanées précancéreuses et des variantes non-agressives de carcinome basocellulaire superficiel et nodulaire. Tous ces traitements dans le cadre d’une assurance, ont une importance pour le patient, puisque l’hospitalisation ou la chambre particulière est, grâce à une mutuelle de santé, totalement couverte en cas de frais réels affectés au contrat santé.

Dans le cas du mélanome, l’ablation chirurgicale de la lésion et entourant une partie de la peau normale en général est nécessaire. En plus de l’élimination du préjudice, vous pouvez avoir besoin d’une ablation des ganglions lymphatiques locaux (ganglion sentinelle biopsie). Si le ganglion sentinelle montre un cancer, la suppression du reste des ganglions lymphatiques avoisinants peut être nécessaire.

Une fois que le mélanome est propagé de la peau à des organes éloignés (tels que les poumons ou le cerveau), il est très peu probable qu’elle soit curable par la chirurgie.

Pour traiter un mélanome avancé on peut utiliser plusieurs types de chimiothérapie systémique. La perfusion artérielle isolée , est un type de chimiothérapie parfois utilisé pour traiter le mélanome avancé limité à un bras ou une jambe. Cette technique se traduit par des doses élevées de chimiothérapie administrées directement dans la zone de la tumeur.

L’Immunothérapie améliore et stimule le système immunitaire du patient afin de reconnaître et de détruire les cellules cancéreuses possédées plus efficacement. On peut utiliser différents types d’immunothérapie dans le traitement de patients avec mélanome avancé. L’ interféron alpha-2 peut être utilisé comme adjuvant (ajouté) après la chirurgie. Des études cliniques sont en cours à l’heure actuelle pour tester la valeur du traitement avec des vaccins chez les patients atteints de mélanome avancé.

Le rôle principal de la radiothérapie dans le traitement du mélanome, est palliatif (soulagement des symptômes) de métastases de mélanome dans le cerveau ou les os.

Malgré ce qui précède, le meilleur traitement doit être basé sur une élimination précoce des lésions précancéreuses ou naevus qui peuvent avoir des anomalies cliniques évocateurs de malignité naissante. Pour atteindre une performance de ce type il est nécessaire pour les patients d’être examinés par un spécialiste, qui dicte l’attitude à suivre. En outre, le patient doit changer leurs habitudes, et prendre des mesures photoprotection lorsqu’ils sont exposés au soleil en continu.

Quel est le pronostic ?

Tous les cancers de la peau n’ont pas le même pronostic. En outre, le même type de cancer, si elle est plus ou moins avancé, aura le meilleur ou le pire pronostic. Par exemple, dans de nombreux cas ils durcissent les carcinomes basocellulaires avec élimination correcte de tous les tumeurs. En outre, ce type de tumeur se métastase rarement, la chirurgie correcte supprime complètement la maladie. Carcinome épidermoïde métastatique lui-même pourrait produire principalement pour les tumeurs de longue évolution. Toutefois, si l’ablation chirurgicale est précoce, le pronostic est généralement bonne dans la plupart des cas. Peut-être que le pronostic est le plus incertain dans le cas du mélanome. Bien qu’il y ait généralement une corrélation directe entre l’épaisseur de la tumeur au minimum ( » Breslow »et«stade Clark « ) et le meilleur pronostic dans de nombreux cas, cette relation est brisée et apparaissent début métastases chez les patients avec des tumeurs de faible épaisseur.